En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Rencontres d'auteurs

Rencontres d'auteurs

Par HELENE TESSON, publié le lundi 12 février 2018 14:18 - Mis à jour le jeudi 7 juin 2018 13:45

Rencontre avec Louis-Philippe Dalembert au lycée Monge La Chauvinière

 

Jeudi 8 février le lycée Monge La Chauvinière a accueilli Louis-Philippe Dalembert pour son roman «Avant que les ombres s’effacent» sélectionné pour le prix littéraire. Une trentaine d'élèves étaient présents pour en savoir davantage sur cet auteur.

Louis-Philippe Dalembert a commencé par situer Haïti dans son contexte historique de 1915 à 2015. En 1939, l’île d’Haïti propose par un décret-loi d’accueillir tous les juifs persécutés en Europe et de leur accorder la nationalité haïtienne. Dans son roman, l’auteur crée le personnage fictif du Docteur Ruben Schwartzberg qu’il entoure de gens qui ont vraiment existé. C’est la saga d’une famille juive sur près d’un siècle. Tout le roman est une histoire d’exil entre Berlin, Paris et Haïti. Selon lui l’Histoire ne doit pas devenir un poids. Il ne décrit pas les horreurs de Buchenwald. « Même au milieu de l’horreur, il y a de l’espoir. L’humour permet l’espoir »confie t-il. Deux années de recherche et plus d’une année d’écriture ont été consacrées à ce livre.

Les élèves ont apprécié de pouvoir discuter en toute simplicité avec l'auteur sur son parcours, ses motivations, sa façon d'écrire. La rencontre s'est terminée par la lecture de deux de ses poèmes et par une séance de dédicaces.

 

 

 

 

 

 

Rencontre avec Colin Niel au lycée Camus

 

Mardi 13 février le lycée Camus a accueilli Colin Niel pour son roman « Seules les bêtes ». Pour débuter cette rencontre l’auteur a qualifié son parcours d’écrivain de particulier. Adolescent, il n’aimait pas lire. Titulaire d’un bac scientifique, il a travaillé pendant 10 ans dans les parcs nationaux en qualité d’ingénieur. Il a vécu 6 ans en Guyane. Son premier roman (qui fait partie d’une trilogie) est inspiré d’une histoire qu’il a vécu là-bas. Pour « Seules les bêtes », son quatrième roman, l’auteur a consacré 2 années. Une, pour la recherche documentaire et une autre pour l’écriture. Il s’est rendu en Lozère, a fréquenté des agriculteurs et assistants sociaux. Son livre est très inspiré de choses réelles. C’est un récit choral, ce qui rend le livre vivant grâce à la diversité des cinq personnages. C’est un livre sur des amours contrariés, sur la difficulté qu’on a à s’aimer et sur la solitude. Pour ce livre, on lui a proposé un projet d’adaptation au cinéma. Son prochain livre sortira en octobre prochain. La rencontre s’est terminée par une séance de dédicaces au cours de laquelle les élèves ont poursuivi les échanges.

 

Rencontre avec Timothée Demeillers au lycée Bougainville

 

Jeudi 29 mars le lycée Bougainville a accueilli Timothée Demeillers pour son roman « Jusqu’à la bête». Une quarantaine d’élèves étaient présents et ont pu échanger en toute simplicité avec l’auteur, ravi de discuter pour la première fois avec des lycéens autour de son livre. Une rencontre riche en échanges et questions. L’idée de ce récit lui est venue de son expérience personnelle. Il a travaillé pendant 4 mois dans un abattoir lorsqu’il était étudiant. La souffrance des hommes au travail, les cadences infernales, sont des aspects qui l’ont marqué pour toujours et qu’il nous fait partager dans ce récit. Il travaille sur un nouveau roman qui relate l’engagement d’un jeune dans la guerre de Yougoslavie dans les années 1990.

 

Rencontre avec Jean-Baptiste Andréa au lycée Arago

 

 Mardi 10 avril, le lycée Arago a accueilli Jean-Baptiste Andréa pour son roman «Ma Reine ». Une quarantaine d'élèves ont participé à cette rencontre.

Réalisateur et scénariste, l’auteur est passé à l’écriture du roman car il en avait assez des contraintes du cinéma. Pour lui l’histoire de « Ma Reine » n’a pas été écrite comme un film. C’est l’histoire d’un premier amour, avec de l’amitié et de la poésie. La nature et l’enfance sont deux thèmes majeurs dans ce roman. « Nous vivons dans un monde pessimiste. Nous perdons l’habitude de nous enchanter alors que nous sommes capables d’émerveillement. Un paysage, une musique… peuvent nous exalter. Mais nous avons du mal à retenir ces moments. Très vite le quotidien reprend ses droits. Je voulais donc raconter l’histoire d’un enfant qui retient tous les bonheurs qu’il rencontre. J’espère que les lecteurs, une fois le livre refermé, auront un peu de ce héros en eux ».

Résultats du vote des 5 établissements