En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Rencontres avec les auteurs

Rencontres avec les auteurs

Par HELENE TESSON, publié le vendredi 10 mars 2017 14:31 - Mis à jour le lundi 22 mai 2017 14:37

Rencontre avec Guillaume Guéraud au lycée Arago

Jeudi 9 février le lycée François Arago a accueilli Guillaume Guéraud pour son roman « Shots  » sélectionné pour le prix littéraire. Une soixantaine d'élèves étaient présents pour en savoir davantage sur cet auteur pour le moins déconcertant.

« Ce qui m’intéresse quand je raconte une histoire, c’est que mes personnages soient confrontés à des problèmes, ce serait inintéressant qu’il leur arrivent des aventures sans soucis. Moi j’aime lire des choses où les personnes s’en prennent plein la tête, je me sens plus proche d’eux, pour rendre les personnages plus attachants, pour secouer le lecteur. C’est trop ennuyeux une histoire où les personnages ne seraient pas confrontés à la violence physique ou émotionnelle. Cela traduit mieux le monde dans lequel on vit ».

Les élèves ont apprécié de pouvoir discuter en toute simplicité avec l'auteur sur son parcours, ses motivations, sa façon d'écrire. La rencontre s'est terminée par une séance de dédicaces.

Rencontre avec Raphaël Jérusalmy au lycée Camus

 

Jeudi 16 mars les élèves du lycée sont allés rencontrer Raphaël Jérusalmy venu présenter son livre "les obus jouaient à pigeon vole". Diplômé de l'école normale supérieure, il a fait carrière au sein des services de renseignements militaires israéliens. Parallèlement à sa carrière militaire, l'auteur confie qu'il a toujours aimé les livres. Aujourd'hui il est marchand de livres anciens à Tel-Aviv."Les obus jouaient à pigeon vole" est son quatrième roman.

Pourquoi Apollinaire ? Sa maison d'édition a créé la collection "sur le Fil" et sélectionne des romans où le destin d'un poète croise la grande Histoire. L'auteur a choisi Apollinaire car il voulait faire revivre un héros aventurier et subversif. "Apollinaire est engagé dans ce qu'il croit. Il suit une idéologie mais ne se laisse pas embrigadé.... Le XXème siècle a été le plus violent de l'humanité. Face à ces destructions une incroyable création artistique s'est développée. Apollinaire a fait sortir la poésie des tranchées. Il a libéré la poésie". Une séance dédicace a clôturé la rencontre.

Rencontre avec Hubert François au lycée Bougainville

 

Vendredi 31 mars le lycée Bougainville a accueilli Hubert François pour son roman «Dulmaa» sélectionné pour le prix littéraire. « Dulmaa » c'est à la fois un roman d'aventures, un conte initiatique qui traite des relations parents/enfants. L'action se passe en Mongolie. Tous les lieux décrits dans le livre, l'auteur les a visités (sauf un !). Il laisse volontairement beaucoup de zones d'ombre dans son livre. Il aime laisser le lecteur imaginer le plus possible. Le plus intéressant précise-t-il c'est le voyage d'Elisa et son cheminement pour retrouver sa mère. Un autre livre est en préparation. Il aborde les thèmes du métissage, de la paternité et de la Mongolie. Un échange très riche qui a donné à nos élèves l'envie de découvrir la steppe !


Rencontre avec Lenka Hornakova-Civade au lycée Monge - La Chauvinière

 

Jeudi 27 avril les élèves sont allés à la rencontre de Lenka Hornakova-Civade venue présenter son premier roman en français « Giboulées de soleil ». C'est un roman sur la filiation, la Tchécoslovaquie, les non-dits. L'histoire de trois femmes qui partagent le même destin : de mère en fille elles grandissent sans père. De cette malédiction, elles ont su en faire une force, une quête de liberté individuelle. Deux axes se dégagent dans ce roman : la grande Histoire et la filiation. Lenka a écrit son livre en français sur une période de neuf mois et l'a ensuite traduit en tchèque.

Pour terminer la rencontre, Lenka a lu un passage de son livre dans sa langue maternelle. Lenka est également artiste peintre. C'est elle qui a réalisé la couverture de son livre pour la version Tchèque.

Rencontre avec Négar Djavadi au lycée Nelson Mandela

 

Vendredi 12 mai, les élèves du lycée sont allés rencontrer Négar Djavadi venue présenter son livre "Désorientale". Née en Iran, elle a quitté clandestinement son pays à 11 ans avec sa famille pour fuir le régime du Shah. Son roman n'est pas autobiographique même s'il en a la forme. C'est une invitation au voyage, et un livre sur la mémoire. C'est une plongée dans l'Iran de son enfance. Les anecdotes conduisent à d'autres anecdotes, ce qui explique la structure éclatée du roman. "Les Iraniens parlent beaucoup. Ils font des disgressions ; ils ont été dominés. Ils ont l'habitude de ne pas dire les choses de manière frontale". Elle fait le parallèle avec le cinéma Iranien en citant "Une séparation" du réalisateur Asghar Farhadi. Dans le roman, on est metteur en scène de son histoire. Ce qui lui tient à coeur, c'est transcrire les deux cultures de Kimiâ (française et iranienne) à travers l'écriture, et comment on pense à un pays avec des anecdotes.

Actuellement elle fait le tour de France avec son roman. Elle vit un véritable conte de fée nous confie t'elle. Scénariste à Paris, elle termine actuellement un scénario pour France TV.

 

Résultats du vote des 5 établissements

1 - Shots

2 - Désorientale

3 - Dulmaa

4 - Les Etoiles s'éteignent à l'aube

5 - Giboulées de soleil

6 - Un bon garçon

7 - 86, année blanche

8 - Les obus jouaient à pigeon vole

9 - Et que celui qui a soif vienne

10 - Une vie entière

Pièces jointes
Aucune pièce jointe