En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Actualités 2015 - 2016

LYCEENS AU CINEMA

Par ISABELLE ILIC, publié le vendredi 18 mars 2016 16:34 - Mis à jour le vendredi 12 mai 2017 16:15

Critiques du film "les combattants"

" Les élèves de Secondes SEN groupes 1 et 2 participent cette année au dispositif national, "Lycéens au Cinéma".
Les 3 films retenus sont "Rêves d'or" de Diego Quemada Diez, " 38 Témoins" de Lucas Belvaux et "Tel père, Tel fils" de Kore-Heda Hirozaku. A la suite d'une projection par trimestre, les élèves intègrent l'analyse filmique dans une séquence de français.
Voici les premières critiques cinématographiques réalisées après le visionnage de Rêves d'or."

Critiques Film « Rêves d’Or »

2SEN2.

« Le Guatemala est le deuxième pays d’une population d’origine espagnole au monde derrière le Mexique. C’est de ce pays que nous viennent les héros. Nos héros sont des héros réalistes, qui ont décidé de migrer vers les Etats-Unis, car leur pays d’origine est pauvre et connaît un fort taux de criminalité. Ils veulent fuir le Guatemala pour vivre le « rêve américain ».

Ivan P.

« Ce road-movie est plutôt bien réalisé, néanmoins, le manque de musique et certains passages « vides » rendent le film particulièrement long. Dans ce film, deux personnages disparaissent brusquement […] Leur but ultime se trouve n’être pas aussi fantastique que le titre le laisse imaginer ; une fin décevante, c’est dommage »

Evan P.

« Rêves d’Or » est le premier film de Diego Quemada Diez. Il s’inspire de témoignages de migrants, fasciné depuis son enfance de récits de voyage en Amérique latine. Le film, au commencement, présente quatre adolescents, qui rêvent d’aller aux Etats-Unis, de vivre le rêve américain. Leur voyage va être rude, entre les trafiquants de drogue et les histoires d’amour. [ …] Cela montre ce que vivent les migrants en Amérique latine. En voyant Chauk essayer de sauver Juan, cela me rappelle la loyauté envers les hommes. »

Quentin

« Rêves d’or », de son titre original « La jaula de Oro », c’est le titre de la petite perle que nous signe un certain Diego Quemada Diez.  Ce film met en scène le road trip parsemé d’embûches de trois ados bien décidés à poser le pied à Los Angeles. Cette équipe de battants est composée de deux guatémaltèques et un indien, ne parlant pas l’espagnol. Grâce à un scénario bien écrit, le film capture notre attention à chacun des multiples rebondissements, tout en nous perdant entre documentaire et fiction. […] La magie de ce périple se conjugue plutôt bien avec la thématique de l’adolescence parsemée tout au long de l’œuvre »

Robin

2SEN1

« Le film lui même étant cadencé par des musiques et des plans de caméra sublimes va donner un très bon rythme à l'histoire. Le caractère des personnages va venir bombarder de sentiments l'histoire de ces jeunes à tel point que la tristesse et l'empathie arrivent à nous atteindre. Au final, ce « rêve d'or » est-il toujours viable ? »

Corentin L.

« Les personnages sont attachants. La caméra suit toujours les personnages en action et nous plonge dans l'histoire grâce à cette qualité d'image sublime »

Sylvain T. 2SE1

« C'est accompagné de décors juste époustouflants que cette histoire nous est racontée grâce aux prouesses techniques du réalisateur et de l'équipe de tournage, le film paraît hors du commun et donne envie de le revoir encore et encore. Les Paysages magnifiques et calmes s'opposent à la vie dure et dangereuse des adolescents. Le fil de l'histoire est entraînant et on ne voit pas vraiment le temps passer. Ce film fait prendre conscience de la chance que l'on a et des risques que prennent chaque jour des migrants pour partager avec nous cette chance »

Maxime V.

« Un parcours qui va peut-être changer leur vie mais où ils la risquent aussi et cela fait la force du film. Alors vont-ils tout perdre ou mener la vie de rêves et leurs rêves d'or ? »

Mathis M.

 

 

Pièces jointes